Grossesse

Avec ou sans peridurale ?

Aussi étrange que cela puisse paraître, c’est ma 5ème grossesse mais bien la première fois que je me pose cette question.

Est-ce mon âge ? le fait que mes accouchements sont de plus en plus rapides ? ou le fait de relativiser les douleurs ? les événements passés ?

Toujours est-il que je tenterais bien de vivre la naissance de notre Choupette, ce merveilleux événement, dans toute sa splendeur, aussi douloureux soit-il.

Afficher l'image d'origineEn fait on ne m’a jamais vraiment laissé le choix pour mes 4 précédents accouchements, j’entends par là qu’on ne m’a jamais posé cette simple question « Est-ce que vous voulez la péridurale ? » et cela a donc été comme une évidence à chaque fois.

Alors que pour être honnête avec vous, j’en ai une peur bleue depuis mon 1er accouchement !!! Et je fais une fixette sur mon dos depuis que j’ai été opérée pour une hernie discale en 2001, tout près de l’endroit où l’injection est faite. Du coup cette fameuse péridurale miracle est plus souvent foireuse que bienfaitrice : soit elle ne fonctionne que d’un coté, soit uniquement dans les jambes, soit je ne sens pas bébé arriver du tout !!! Et je ne vous pas de la douleur dans le dos les jours suivants l’accouchement …

peridurale

Etant en MAP , j’ai rencontré l’anesthésiste aujourd’hui, à 34 SA + 5 jours, et lui en ai parlé, histoire qu’il y ai une trace de ma question dans mon dossier. Il n’y voit évidemment aucun inconvénient mais m’a fortement conseillé d’attendre le jour J pour prendre ma décision, en fonction de mon état de fatigue, de l’intensité des douleurs, de mon état d’esprit ce jour-là. Je ne dois surtout pas rester bloquée par ce choix et me laisser les 2 possibilités. Et comme il dit, ce n’est pas parce que mes accouchement sont de plus en plus rapides, et que le dernier s’est fait en à peine 4 heures, qu’il en sera de même pour celui-ci, ça ne veut rien dire, et cela ne doit surtout pas influencer mon choix.

Je reste néanmoins convaincue d’une chose : depuis que notre ange s’est envolé en septembre 2014,  que notre plus proche voisin (âgé de seulement 44 ans et papa de 3 enfants) s’en est allé après 3 années de combat et de douleurs insurmontables contre le cancer,  je ne vis plus et ne ressent plus les choses de la même manière, il y a des douleurs bien futiles qui je crois valent le coup d’être vécues (attention ce n’est qu’un avis strictement personnel compte tenu de mon vécu). Cela peut paraître bizarre et sans rapport, mais ma vision de la vie et de la maternité a bien changé depuis. Donner la vie est un cadeau, alors pourquoi ne pas le faire le plus simplement.

Attention, je ne m’attends pas à ce que cela soit facile, loin de là, mais cette fois je me laisserai le choix, quitte à broyer un peu plus la main de mon homme , et qu’il doive me bâillonner pour que je n’insulte personne 😉

Afficher l'image d'origine

Et à quoi bon m’infliger une douleur dont j’ai peur et à peu confiance, pour en soulager une autre ….

Donc ce sera péridurale … ou pas, et sans regret quel que sera mon choix. 

Et vous, avez vous demandé la péridurale ? a-t-elle été imposée ? ou avez-vous accouché sans ?

*#*#*#*#*#*#*#*#*#*
Pensez à commenter cet article
à Bientôt
Félie et sa famille nombreuse au naturel
**********

0 thoughts on “Avec ou sans peridurale ?

  1. Comme toi, j’ai été terrifiée par la péridurale pour mes deux enfants. Quelle douleur cette piqûre ! Je pleurais et bougeais tellement que l’anesthésiste me hurlait dessus et comme toi, effet loupé : jambes en coton mais tête de bébé ressenti au passage. Je me poserais la même question que toi si c’était à refaire !
    Bisous et bon courage !!

  2. Je comprends ton cheminement de pensée et j’aurais peut-être eu le même à ta place d’ailleurs. C’est bien en tout cas de garder la porte ouverte !

  3. j’espère être un jour enceinte d’un troisième bébé et moi aussi j’y pense. Pour mon premier la péridurale a été trop forte, je l’ai simplement sentie glisser, et j’ai mal vécu le contre coup de l’anesthésie, je me sentais shootée et je ne tenais pas sur mes jambes. (j’ai accouché en 5 heures) Pour ma 2 eme j’avais précisé à l’anesthésiste que je voulais une peri la plus faiblement dosée possible et j’ai été entendue, j’ai tout sentie, j’étais vraiment présente pour mon accouchement et ça a tout changé. 1h après je gambader (j’ai accouché en 2h30) S’il y a un troisième, j’aimerais bien pousser l’expérience plus loin, surtout si le travail dure moins de 2h. L’idée chemine doucement!

Laisser un commentaire