En famille, Humeurs, Vivre autrement

Ce rêve un peu fou de tout plaquer pour recommencer et vivre autrement

Il y a des périodes de l’année, plus ou moins bonnes, où mes rêves me rattrapent ; des périodes où je voudrais tout plaquer pour recommencer ; où ma tête est en ébullition tellement le ras le bol est fort ; où des changements seraient appréciables, nécessaires.

Parmi ces rêves, il en est un qui me poursuit depuis des années, non, depuis que je suis maman je crois. Mais malheureusement il ne verra sûrement jamais le jour tellement il est fou, trop énorme, pas assez conventionnel.

En fait je rêve de tout plaquer ; notre maison immense (480 m2), mais en travaux depuis 10 ans du sol au plafond ; cette région d’adoption, à la montagne, par -20°C en février qui nous coûte une fortune en chauffage ; notre entreprise, fort belle certes, mais dont nous sommes désormais totalement prisonniers (moi en tout cas) ….

Pour être plus précise, je rêve d’une vie simple, un peu bohème, hors du temps, au milieu des champs, dans une maison aussi originale que modeste comme une yourte ou une maison en sac de sables, un habitat écolo ; avec un immense terrain où nous pourrions cultiver notre potager toute l’année, où nous pourrions vivre en autonomie pour l’eau et l’électricité, avec des toilettes sèches, la récupérations des eaux de pluie, …

Je rêve d’une vie où l’on consommerait ce que nous produirions ; où l’on élèverait quelques moutons, des poules, des biquettes, des lapins, pour faire notre fromage,  récupérer les œufs, la viande, …

Je voudrais une vie où nos enfants seraient éduqués dans le système scolaire classique mais sans télévision, tablette ou console de jeu, tout juste un accès internet pour se documenter (et bloguer 😉 ) ; où les livres et la musique seraient leur nourriture intellectuelle ; où les activités manuelles seraient leurs principaux jeux.

Une vie où notre existence serait la plus importante ; où les soucis matériels deviendraient secondaires, une vie où nous profiterions de chaque instant, tous ensemble, en famille, encore plus solidaires les uns envers les autres.

Une vie pas plus facile en terme de travail mais différente, où mon homme pourrait réaliser son projet de restaurant et moi reprendre mes créations en cartons de récup.

Il y a quelques années, nous étions prêt à franchir le pas.  J’avais commencé à faire quelques démarches concernant une grande yourte contemporaine, un grand terrain en vente, dans le limousin, un projet de mini camping écolo. Mais la réalité vous rattrape vite, beaucoup de choses en France reste impossible.  Vivre dans une yourte à l’année, aussi réglementaire et aux normes soit-elle, reste trop marginale et originale, un habitat pas assez conventionnel.  Et obtenir un permis de construire relève du parcours du combattant pendant plusieurs années et souvent en vain, à moins de mettre le prix et d’investir autant d’argent que dans une maison classique (un non sens donc).

Sans parler des chaines que l’on s’est mis tout seul à nos pieds ; comme notre maison, invendable car trop grande, et qu’il faudrait brader à un investisseur qui détruirait tout pour la transformer en immeuble ; ou  notre commerce qu’il faudrait vendre, mais à quel prix.

 Et puis nos enfants, qui devraient quitter leurs repères, leurs amis, leur terre natale.

Il y a 10 ans, nous l’avons fait, nous avons tout quitté, laissé notre maison en normandie, pour venir ici à la montagne, au grand air, pour vivre mieux, loin de la société de consommation, des usines, de la pollution, et avec un meilleur emploi.  Mais était-ce suffisant ? N’aurions nous pas dû faire changer encore plus radicalement ?

Nous n’avions que 26 ans et 2 enfants et c’était déjà une aventure de s’installer ici, seul, à 700 km de notre famille.  Alors maintenant à 36 ans et 5 enfants, tout recommencer serait bouleversant, renversant, sûrement très perturbant.

Mais j’en rêve tellement, pour moi, pour mon homme, pour nos enfants …..

Voici la bande annonce d’un documentaire qui résume tout pour moi, je vous laisse juger

Et vous, de quoi rêvez-vous le plus au monde ? Quel est votre rêve le plus fou ?

Seriez vous prêt à tout plaquer pour recommencer ?

*#*#*#*#*#*#*#*#*#*
Pensez à commenter cet article
à Bientôt
Félie et sa famille nombreuse au naturel
**********

14 thoughts on “Ce rêve un peu fou de tout plaquer pour recommencer et vivre autrement

  1. Ma fille est partie vivre en Australie avec sa famille depuis le mois de juillet et c’est surtout perturbant pour toute la famille et l’entourage, les mais, etc ….

    Nous connaissons à peine notre petite fille de 14 mois !

    Ma petite fille de 4 ans a eu des problèmes d’adaptation au début mais maintenant en à peine 6 mois elle parle anglais courament !

    1. oui c’est difficile aussi pour l’entourage. Pour nous, ce serait différent car nous sommes partis il y a déjà 10 ans, donc la famille s’y est faite. Et si on devait franchir la pas, ce serait en France d’office

  2. J’aime bien ton rêve un peu fou ^^.
    Moi, je n’en suis pas là, j’aime ma maison en travaux (en même temps on vient de l’acheter, donc ça vaut mieux … j’espère juste qu’on aura fini dans 10 ans).
    Mon rêve, ce serait d’avoir les moyens de la rénover entièrement en économie d’énergie et respect de l’environnement, d’avoir un beau jardin facile à entretenir (ouais, après 5 ans de master en écologie, je n’ai toujours pas la main verte), trouver un réseaux de circuit court pour consommer durable et responsable. Bref un peu comme toi, en moins marginal pour le logement 😉

    1. je pense qu’on est nombreux à vouloir consommer autrement, mais oui j’admets que pour l’habitat, oui ca peut paraître marginal même si on aurait un minimum de confort, je vise plutôt la yourte contemporaine que la yourte mongole 😉 Mais au bon de 10 ans, on est épuisés,un peu blasé, je crois que ce n’est pas ce que je recherchais.
      10 ans lus tard je sais exactement ce que je veux, le matériel m’importe peu, pourvu que l’on vive bien, même sans fortune, juste ce qu’il faut, même si nos murs ne sont pas en agglos ou en briques

  3. C’est vrai que c’est tentant de tout plaquer pour une vie meilleure… Mais, une fois vécue, sera-t-elle aussi belle que dans nos rêves?… Bon.. moi je rêve de devenir riche (juste un peu) … c’est moins beau, moins bio et ça fait beaucoup plus futile, mais j’en ai marre de compter mes sous pour finir le mois.

    1. oui c’est vrai, mais en même temps, ne pas réaliser ses rêves c’est pas la vraie vie non plus.
      Etant plus jeune oui je souhaitais être plus riche et on a eu d’ailleurs de très bonnes années, où nous bossions tous les 2 en suisse avec plus de 3000€ de salaires, mais avec des horaires de malades, on se croisaient tous, même les mômes, on s’est perdu et sommes revenus à quelque chose de plus modeste.
      On sait que la richesse ne fait pas le bonheur mais on sait aussi ce qu c’est de compter ses centimes pour pouvoir manger. Je crois que l’on a vécu tellement de choses que ca nous a permis de savoir ce que l’on veut vraiment en tout cas.
      Après le plus compliqué c’est de faire le 1er pas

  4. et bien j’ai un peu le même rêve , j’aimerais avoir ma ferme , manger ce que je cultive et élève , loin de tout ce monde de fou , une maison que j’aurais fait avec mon homme et mes enfants 🙂 , ce rêve sera t’il réalisé ? peut-être oui , peut être non , on verra bien le futur mais c’est vraiment mon rêve 🙂

  5. C´est intéressant qu´après avoir tout plaqué une fois tu envisages de recommencer ! Je l´ai fait aussi – pour venir en allemagne – et je n´ai pas du tout envie de le refaire ! Je déconseille meme plutot la chose à tous ceux qui ont des envies d´expatriation… J´ai trouvé le déracinement difficile. Pas vous à l´époque ?

    1. oui j’y songe encore,je serais prête à le refaire, mais toujours en france. Ici de toute façon même au bout de 10 ans, on est toujours des étrangers, la mentalité est assez spéciale, alors ici ou ailleurs, pourvu que les enfants soit partants.
      Mais non à l’époque le déracinement n’a pas été trop dur, on l’avait choisi et assumé, on avait un énorme ras le bol comme celui que j’ai encore en ce moment. Mais par contre oui on a besoin de retourner « à la maison » au moins 1 fois par an, pour revoir la famille, tous nos amis, et la mer 😉

  6. J’ignorais ce côté là de ta personnalité. C’est un joli billet que tu nous livres là… Je te trouve déjà très courageuse d’avoir tout quitté une première fois… Tu as donc une entreprise.. spécialisée dans quoi, si ce n’est pas indiscret?
    En tous cas, je suis certaine que tu vas rebondir. Vous avez l’air d’avoir de la ressource ta petite famille et toi 😉 <3

    1. en fait je suis multi facettes, limite un peu schizo je crois !! hihi 😉
      Oui tu as des rêves parfois qui t’envahissent et je crois qu’entre ce qu’on a vécu pour choupette fin décembre et maintenant le cancer de ma maman, je me dis qu’il est temps de réaliser ces rêves, faire des changements et cette fois d’aller jusqu’au bout !!!
      Car on a essayé il y a 2 ans mais notre maison ne s’est pas vendue assez vite pour nous, et au bout d’à peine 6 mois, on a renoncé, on était sûrement pas prêts.
      Oui on est à notre compte, moi depuis 2011 quand on a ouvert notre 1er magasin dans notre village, puis en 2013 on l’a déménagé un peu plus loin pour une surface de vente plus grande et j’ai laissé les rênes à mon homme, moi je suis officiellement vendeuse mais je gère, depuis la maison, la compta et notre site de vente en ligne. On est spécialisé dans la déco style chalet montagne.
      Bref on en a encore longuement parlé aujourd’hui et je pense que cette fois ci ce sera la bonne, mais ca prendra du temps, rien que pour se détacher de tout ici.

  7. Ah que c’est bon de se reprendre à rêver … Moi aussi j’ai un projet de partir et changer de vie mais pour l’étranger … Une ferme, un ptit terrain avec de quoi vivre un minimum en autonomie (vache, poules, jardin, …), c’est un projet qui date mais que j’espère réaliser avant fin 2017, le temps de finir de tout préparer 😉

Laisser un commentaire