Non classé

Comme une maman solo, avec 5 enfants

Depuis notre installation en Normandie, depuis mi novembre exactement, je vis comme une maman solo, avec 5 enfants.

Alors oui je dis bien « comme » car rassurez vous, mon homme et moi sommes toujours ensemble, mais vivons notre histoire à distance, éloignés de 700 km.

C’était prévu comme ca dans notre projet, tant que notre magasin dans le jura ne serait pas vendu, on vivrait éloigné, avec 1 petite visite par mois.

Et depuis cette date, je me retrouve dans cette situation, seule avec mes 5 monstres de 14 ans à 13 mois), ma famille nombreuse, pour gérer tout le quotidien.

comme une maman solo, avec 5 enfants - famille nombreuse

Ca a des avantages diraient certaines , je fais ce que je veux,  je suis indépendante et n’ai pas de compte à rendre. Je sors quand j’en ai envie et vais où je veux.

Sauf que tout ça, c’était déjà le cas avant, alors je n’y vois que des inconvénients.

 Je découvre l’isolement, le manque de n’avoir personne à qui parler, pas de vie sociale. Certains diraient que je ne devrais pas me sentir seule avec 5 enfants à gérer, mais pourtant si. Car ils ne sont que des enfants, pas des adultes.  Nos enfants comptent sur nous, sur moi, ce n’est pas à eux de m’épauler, de me remonter le moral quand tout va mal, quand tout dérape. En journée, le rythme est assez soutenu, entre mon boulot, les tâches ménagères et bébé choupette à s’occuper,  et encore plus dès qu’ils rentrent tous de l’école. J’ai moins le temps d’y penser. Mais passez 20h30, c’est là qu les démons resurgissent …..

exposition-edward-hopper-grand-palais-L-nYKRBB.jpeg

Je suis crevée, éreintée. Ce sont mes nerfs qui me font tenir debout, je ne dort que 4 ou 5 heures par nuit. Car forcément les enfants, les 2 petites, sont perturbées par tout ça.  Elles font des cauchemars la nuit, ou se lèvent sous tous les prétextes. Sans parler de bébé choupette qui, en journée, me colle et réclame des câlins encore plus qu’avant.

Du coup, tout tourne maintenant autour des enfants. Je ne m’octroie plus de temps pour moi, je n’en ai quasiment plus le temps. Mais surtout j’ai pas envie, c’est pas ma priorité.

Et ce qui me crève le cœur par dessus tout, c’est son absence.  Il me manque atrocement mon chéri, mon amour.

Fort heureusement, on peut se voir tous les jours par webcam interposée, et c’est super.  Et il nous rend des visites (trop courtes) tous les 10-15 jours.

  Mais au final il n’est pas là et nous, après tout ce qui s’est passé depuis notre installation ici en normandie, le traquenard dans lequel on est tombé, la claque que je me suis prise dernièrement, on est pas heureux, on arrive pas, les enfants ne s’intègrent pas.

Vivre comme une maman solo, avec 5 enfants, même pour seulement quelques mois,  est pour moi un crève-cœur, un mauvais choix que nous avons fait.

Alors je tire mon chapeau à toutes les mamans solos. A celles qui élèvent leurs bambins seules, par choix ou par obligation. Mais aussi aux femmes dont les chéris partent bosser toute la semaine, ou en mission plusieurs mois.

Et de notre côté, il va falloir prendre de nouvelles décisions.

*#*#*#*#*#*#*#*#*#*
Pensez à commenter cet article
à Bientôt
Félie et sa famille, en route vers une vie plus simple
**********

0 thoughts on “Comme une maman solo, avec 5 enfants

  1. Quel courage Felie! J’ai connu le fait d’être seule la semaine mais je n’avais que deux enfants et mon chéri rentrait tous les week-ends. C’est dur. Il faut parfois réajuster ses choix de vie (en ce qui me concerne actuellement ce sont des choix professionnels) et repartir de l’avant. Pour ça, je te fais confiance! Je t’envoie toutes mes amitiés.

    1. olala je suis honteuse j’étais sûre d’avoir répondu à ton commentaire 🙁
      Mille mercis Lise, oui comme tu dis on dit souvent revoir nos choix, trouver un plan B pour trouver l’équilibre.
      Nous, on est rentré dans le jura, on se pose tous les 7, et dès que le magasin est vendu et que mon homme est donc libéré de cette contrainte professionnelle, on rebougera mais tous ensemble.
      Plein de bisous et à bientôt

Laisser un commentaire