En famille

Être séparé de son enfant

MonstreGentil3 est en classe de mer depuis 9 jours en Bretagne et il nous manque, c’est vraiment dur d’être séparé de son enfant, quel que soit la raison 🙁

Certes nous étions préparé à son absence, avons préparé avec lui ses bagages toute la semaine pour le rassurer, mais force est de constater que le temps nous semble affreusement long.

On a beau être content pour nos enfants lorsqu’ils partent en voyage‚ se dire qu’ils passeront de supers moments et que ces souvenirs resteront gravés à jamais dans leur mémoire, on ne peut pas s’empêcher de s’inquiéter. On se demande si tout se passe bien‚ s’il est triste ou joyeux‚ si tout va bien avec ses camarades de chambre, ….
135515559_f38a450d65_o
On a des nouvelles et voyons des photos chaque jour sur le blog de l’école. Mais on psychote tout le temps: « pourquoi il est assis au fond ? » « il a l’air triste on croirait, non ? »

C’est un petit garçon de 8 ans très remuant, plein de vie, mais aussi ronchon, avec beaucoup de  caractère. Donc son absence‚ même si les 3 autres monstres gentils sont avec nous‚ ca laisse un grand vide. Il y a moins de bruit‚ moins de bagarre avec les grands‚ moins de taquineries et bêtises avec la petite.

Famille nombreuse ou pas, chaque enfant a sa personnalité, son charisme, et surtout chaque enfant est important.

On a beau avoir plusieurs monstres, dès que l’un d’entre eux est absent, le monde tourne moins vite.

Lamartine disait dans un des ses poèmes :« Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé » et je confirme.

Certains diront « vous devriez être content, ca vous fait moins de boulot ! » Et bien non, ce genre de chose ne nous console pas et n’a pas grande importance, puisque nous avons choisi d’être une famille nombreuse.

Bref il rentre demain matin et on l’attend tous avec impatience.

*#*#*#*#*#*#*#*#*#*
Pensez à commenter cet article
à Bientôt
Félie et sa famille nombreuse au naturel
**********

Laisser un commentaire