éducation

Face à nos ados

Oui, c’est comme ça que l’on se sent mon homme et moi ces temps-ci, face à nos ados.

Depuis notre retour de Normandie, on pensait que tout était rentré dans l’ordre, et ca a été le cas pour presque tout, mais pas avec nos grands de 14, 12 et 10 ans.

En fait, ils ne supportent plus nos règles, qu’on leur disent quoi faire, qu’on les élèvent en fait.

Presque chaque jour, on a le droit à un combat de mots, de cris, de disputes, entre eux ou avec nous. C’est devenu infernal et épuisant.

On se sent parfois dépassés, à bout. Je suis souvent obligée de hurler pour qu’ils m’écoutent.

Tout ce qu’ils faisaient encore il y a 6 mois leur est devenu insupportable :

  •  vider le lave-vaisselle est insupportable,
  • ranger leur chambre est insupportable,
  • rendre le portable ou la tablette à 18h30 est insupportable,
  • faire leurs devoirs est insupportable
  • …………..

Et moi parfois je ne les supporte plus. Parfois j’aimerais qu’ils partent, 2 ou 3 jours et me fichent la paix.

On en a assez de leur expliquer encore que : non à 14 ans, on ne prend pas le bus toute seule pour faire 700 km et rejoindre son petit-ami et dormir chez lui alors que l’on ne le connait pas ; non à 12 ans on ne peut pas faire ce que l’on veut, faire ses devoirs quand on a envie, voir ses notes dégringolées, et faire comme les copains ; non à 10 ans, on ne peut parler à ses parents comme si ils étaient « de la merde », et claquer les portes ou dire non sans cesse quand ils nous demandent quelque chose.

Tout fait l’objet de négociations, de conflits, même les sorties. Sans parler des petites crises de jalousies :  « Mais pourquoi pour elle vous faites comme ca ? et pourquoi lui il a droit à ca ? »

Alors je vous rassure, certains jours, ca va tout seul, ils deviennes des anges, surtout les jours suivant mes « craquages », quand ils me voient pleurer toutes les larmes de mon corps, de fatigue, de ras le bol.  Oui faut en passer par là pour avoir quelques jours sympas. C’est le prix à payer pour moi. Puis rebelote, ils passent des anges aux démons.

On dit qu l’adolescence, c’est l’âge bête, l’âge ingrat. Et avec 3 ados, on s’en prend plein la face. On est « des parents méchants« , les « pires parents du monde« , on a a rien à foutre d’eux, ….

C’est l’âge où ils ont tendance à nous la faire à l’envers, ou à mentir, pour arranger la situation à leur sauce.

Nous, on se décarcasse pour leur offrir le meilleur, pour partir en vacances, pour leur faire plaisir dès qu’on le peut, malgré nos petits moyens et le fait qu’on soit 7. On tente de leur inculquer des valeurs, de les éduquer avec des principes, de les guider, de les soutenir quand ils ne vont pas bien ou ont un chagrin d’amour.  Et au final ….

Je sais que les événements ont été perturbants pour eux, que rien ne s’est passé comme prévu, qu’ils ont été blessés et ont soufferts eux aussi. On en parle avec eux, on les écoute, mais c’est à nous qu’ils le font payer.

Donc là il est plus de minuit, et j’ai dû me relever pour poser ces quelques mots, avec des larmes.  Car ce soir j’étais fatiguée et ils ont remis ça, encore. Pas méchamment cette fois, mais suffisamment pour nous blesser.

On part en vacances samedi et pour le première fois, j’ai du mal à me réjouir, j’appréhende 🙁

J’en ai assez d’être face à nos ados.

*#*#*#*#*#*#*#*#*#*
Pensez à commenter cet article
à Bientôt
Félie et sa famille nombreuse au naturel
**********

0 thoughts on “Face à nos ados

  1. Comme je te comprends aussi. 3 ados-filles à la maison. Ma belle-fille de 16ans qui est full-Time chez nous et mes deux filles ( 14 et 12) qui sont en garde alternée une semaine sur deux…. Et puis il y a le petit derniers de 7ans et demi. Et franchement quand arrive le dimanche où mes filles reviennent pf j’appréhende…. ma plus jeune est limité hyperactif avec une bonne dose (mais vraiment bonne) d’impulsivité…. donc le ton monte, les portes claquent et même avec sa sœur c’est pf combat de catch….
    Alors comme toi pf je hurle, je me fâche, je suis impuissante, je perds littéralement pied….
    Je relativise en me disant que nous essayons de faire de notre mieux mais souvent je ne me reconnais hélas plus…

    1. oui c’est déstabilisant ces situations. Ici aussi je dois parfois me mettre hors de moi pour que les choses se calment, pour qu’ils m’écoutent et ca me tue, m’épuise.
      Comme toi on a un impulsif, mais violent, notre 12 ans pourrait parfois tué son frère de 10 anssur un coup de nerf, ilne sent pas sa force, et d’autres fois, ils s’adorent. On ne sait jamais à quoi s’attendre, ca peut partir en vrille en l’espace de 2 minutes.
      Et pour la grande, c’est différent, mais pas plus simple car à 14 ans, elle pense qu’on doit la considérer comme une adulte. Ok elle est mature pour son âge,mais c’est encore une enfant, et ca les 3, ils ne le comprennent pas
      Allez haut les cœurs vicky, on y arrivera 😉

Laisser un commentaire