Logement

Les habitats alternatifs {Vivre Autrement}

Force est de constater que nous sommes de plus en plus nombreux, à nous tourner vers les habitats alternatifs, ces façons différentes d' »habiter », de se loger. La société nous cantonne souvent à l’appartement ou à la maison, mais les possibilités de logement sont nombreuses. Ces habitats permettent non seulement de se loger à moindre coût, mais aussi d’acquérir une certaine indépendance énergétique, et en réduisant notre impact sur l’environnement.

Attention, il ne s’agit pas de logements réservés aux marginaux, sans abris, ….  Certes certaines personnes sont malheureusement contraints de vivre ainsi, et souvent dans des conditions plus que vétustes faute de moyens.  Mais on parle là aussi d’un choix de vie, d’une prise de conscience que l’on est pas « obligé » de vivre tous de la même manière, que l’on soit seul ou en couple, sans emploi ou cadre dirigeant, avec un enfant ou 5 enfants, …

Je vais donc tâcher ici de vous présenter différents habitats alternatifs pour vivre autrement . On peut distinguer 4 catégories différentes :

  • l’habitat mobile : il s’agit des caravanes, camping-cars, roulottes, tiny houses, camions ou bus aménagés. Ce sont des habitats donc sur roue, qui permettent à leurs occupants de voyager régulièrement ou plus occasionnellement. Mais ils bénéficient aussi d’un minimum de confort, dans un espace certes restreint, mais optimisé (et parfois plein de charme).

Le blog de la boutique de Jeanne Bayol - Mode, Déco, Photos:

tiny house

  • l’habitat nomade : il s’agit des différents habitats pouvant se démonter, tels que les tentes, yourtes, tipis, …. Alors pour ce qui est des yourtes, l’esprit nomade prédomine plus souvent pour les yourtes mongoles ; contrairement aux yourtes contemporaines qui deviennent de plus en plus de ‘vrais’ logements, de manière fixe, telle une maison traditionnelle.

 

 

  • l’habitat intégré : il s’agit d’un habitat qui se fond dans l’environnement, en harmonie complète avec le paysage, dans un espace enterré, ou dans une grotte ou une falaise  (maison troglodyte)

  • la maison en paille / terre / sable : il s’agit de construire son habitation en matériau issu de l’agriculture et /ou en terre, ou en sable (écodôme, calearth, adobe), matériau naturel, renouvelable et recyclable. Et ca offre l’avantage de pouvoir laisser libre cours à son imagination, en créer des formes, carrées, ovales, rondes, ou « biscornues ».

  • l’habitat roots : il s’agit de rénovation, de se servir de l’existant et de l’améliorer et/ou lui redonner vie. De faire du neuf avec du vieux, mais en utilisant un maximum de matériaux de récup, de choses glaner ça et là.  Cet habitat peut aussi bien être une vieille grange, un mazet, ou encore une vieille caravane. La démarche est de décroître, de ne plus consommer mais profiter, et de décider soir-même de ce que l’on veut, et non pas de suivre ce que l’on nous impose. On fait son logement avec ce qu’on a, et à moindre coût

 

**********

Pour notre part, on se tournera bientôt vers la yourte, en version contemporaine, avec du confort, mais une surface plus petite, et en étant autonome en électricité et en eau. Cet habitat nous fascine, de par sa rondeur, ses matériaux sains mais robustes, sa simplicité, sa lumière … Oui la coupole nous rapproche du ciel, des étoiles.  Quant à la réglementation, bon nombre de fabricants de yourte réussissent désormais à répondre aux normes imposés par la RT2012.  Ce qui permet donc d’obtenir plus facilement d’obtenir un permis de construire (mais si c’est plus chaotique que pour un logement traditionnel).

La yourte du Jardin des Colibris à Najac:

Voilà, vous avez maintenant un petit aperçu des différents habitats alternatifs ; des manières différentes d’habiter qu’il vous est possible de choisir si vous décidez un jour, vous aussi, de franchir le pas, de vivre autrement.

*#*#*#*#*#*#*#*#*#*
Pensez à commenter cet article
à Bientôt
Félie et sa famille nombreuse au naturel
**********

Laisser un commentaire