Non classé

La mammographie, pourquoi et comment ça s’est passé ?

Il y a quelques jours, tout début août exactement, j’ai été passé une mammographie.

Oui je sais, je n’ai pas l’âge requis (bientôt 37 ans). Mais vous le savez, ma maman est malade, elle souffre d’un cancer du sein.

Et ce cancer ayant un caractère génétique, son cancérologue a demandé à toutes les femmes de la famille de faire les examens de dépistage. Il m’a donc suffit d’aller chez le médecin pour avoir une ordonnance. Je vous raconte pas mon angoisse. J’étais flippée à un point … mais je devais passer cet examen. Je fais partie de celle qui veule savoir contre quoi et comment je dois éventuellement me battre.

Mais commençons par le début.

La mammographie, c’est quoi ?

La mammographie est un examen radiographique du sein. Elle a pour but de détecter d’éventuelles anomalies au niveau des tissus, notamment au niveau de la glande mammaire. Elle est prescrite, entre autres, dans le cadre du dépistage organisé du cancer du sein aux femmes à partir de 50 ans. (source doctissimo)

mammographie, pourquoi et comment ?

et comment ca se passe ?

Pour cette partie, je vais bien sûr vous parler de ma propre expérience. Il peut donc y avoir des différences de procédé d’un cabinet à l’autre.

Quand mon tour est arrivé, on m’a fait entrer dans la salle d’examen, et la technicienne m’a demandé de retirer mes vêtements du haut. Elle m’a très patiemment expliquer comme cela allait se dérouler ; que d’abord elle allait faire la mammographie tout en regardant les clichés au fur et à mesure ; et en refaire d’autres si nécessaire. Ensuite elle demanderait avis au médecin, mais que cela ne voulait rien dire, que ce ne serait pas forcément un signe de quoi que ce soit, c’est la procédure. Et que selon l’avis du médecin, je devrais peut être passer une échographie mammaire en complément (dans la même pièce).

Puis elle m’a installé devant l’appareil de mammographie, en m’expliquant que mes seins allaient, à tour de rôle, être comprimés entre 2 plaques. Que mes seins allaient être aplatis « comme un steack » mais que c’est obligatoire pour voir correctement les tissus internes.

Afficher l'image d'origine

Elle me rassure avant même de commencer, en me précisant que je ne dois ressentir aucune douleur, tout juste de la gêne. En cas de douleur, je dois lui dire et elle change de posture

C’est donc parti pour les clichés. Et il faut être patiente et attentive, surtout la technicienne : car vos côtes doivent être bien plaquées contre la machine, votre sein bien en avant, et votre épaule en arrière mais pas trop. C’est parfois au millimètre près. Mais je confirme, c’est indolore, gênant, pas agréable,mais pas douloureux.

Puis comme prévu, elle est sortie demandé l’avis du médecin. Elle est revenu quelques minutes plus tard pour me dire que le médecin voulait passer une petite écho mammaire, pour une vérification ultime. Et que encore une fois,  cela ne voulait rien dire.

Le médecin, adorable, attentif et souriant, est alors venu. Il m’a expliqué qu’il voyait dans mon sein droit un petit nodule, mais que c’était bénin. Oui, tout nodule contenant du liquide est bénin, non cancérigène. Par contre l’échographie mammaire servira à confirmer le dépistage,  et à savoir s’il s’agit d’un kyste ou d’un adénofybrome.

Grâce donc aux clichés de la mammographie, il savait exactement où chercher, et a pu confirmer que le nodule était bénin, et surement un kyste.

Je dois donc faire une nouvelle écho mammaire dans 6 mois pour vérifier que le nodule n’a pas grossi. Et passer une mammographie tous les 2 ans compte tenu de mes antécédents.

Voilà comment, en l’espace de 20-25 minutes, grâce à cette mammographie,  j’ai pu être dépistée négativement d’un cancer du sein, avec certes beaucoup de stress, mais sans douleur . Si vraiment vous avez mal, dites leur, n’ayez pas peur.

Si donc comme moi, vous avez des antécédents dans votre famille, ou que vous avez plus de 50 ans, faites vous dépister.

Passez une mammographie, c’est important.

*#*#*#*#*#*#*#*#*#*
Pensez à commenter cet article
à Bientôt
Félie et sa famille nombreuse au naturel
**********

0 thoughts on “La mammographie, pourquoi et comment ça s’est passé ?

  1. Coucou 🙂 On va dire « une bonne chose de faite » et au moins je pense que tu es rassurée. Heureusement chez moi pas de cas de cancer du sein. Mais j’ai lu ton article, très instructif et rassurant.
    Belle soirée! 🙂

  2. J’ai une grande mere qui a eu le cancer du sein et ma belle mere la copine de mon père qui en est décédée cette annee. Elle faisait ses mamo tous les 2 ans et hop entre 2 ans cetait trop tard.
    Pour les mamographie je ne sais pas quoi pense un Medecin m’a dit que d’en faire trop ca met de l’huile sur le feu du au radioactivité que l’idéal c’est d’en faire tous les 5 ans.

    1. oui c’est surement vrai aussi. En fait en terme de surveillance, on entend tous les sons de cloches. Moi il m’a même parler d’une surveillance tous les ans si un généticien fait passer des tests à ma maman et que les risques génétiques sortent élevés. Alors qui croire ? c’est toujours compliqué

  3. Cc!!ici aussi ma maman a eu cette s*****e a 46 ans, du coup j’aurai droit moi aussi a une surveillance rapprochée j’ai 31 ans et mon gynéco me préconise mammo tous les 2 ans a partir de 35 ans, j’avoue que ça m’angoisse … Mais g bien l’intention de faire cette surveillance comme il faut!

Laisser un commentaire