éducation

Parler de sexualité avec nos enfants ados

Si il y a bien quelque-chose d’assez embarrassant à faire quand on est parent, c’est parler de sexualité avec nos enfants, ados ou pré-ados.

Mais on en parle assez librement, on a jamais fait de réunion de famille pour aborder le sujet.

Ici, notre premier enfant étant une fille, le sujet est venu assez doucement, assez timidement en fait. Cela s’est fait par le biais surtout de questions qu’elles nous a posées vers l’âge de 12 ans, parfois très précises d’ailleurs. Les cours de reproduction qu’elle a eu au collège nous ont bien aidé de ce côté là, elle connaissait déjà le plus gros de l’affaire !!! lol.

Des questions plus personnelles comme « à quel âge maman tu as fait l’amour avec un garçon ? » ou plus gênantes comme « tu l’as déjà fait toute seule avec tes doigts ? » (je vous raconte pas la crise de fou rire 😉  )

Mais étant maintenant une jeune de fille de 14 ans, les choses se gâtent, c’est l’âge des petits copains, des découvertes et des premières « bêtises » aussi. Il y a quelques temps, on a traversé une période difficile qui a beaucoup perturbé notre grande ado. Et elle a failli franchir le pas. Nous, on a rien vu venir, car tout partait d’un mensonge, une invitation à dormir chez une copine. Mais non, c’était chez son copain, et fort heureusement, ils sont restés sérieux. Mais imaginez ma réaction quand on l’a appris, car elle ne prend pas encore de contraception. Voilà le genre d’événement qui brusque les choses et vous amène à envisager un rendez-vous chez le gynéco bien plus tôt que vous ne le pensiez 🙁

Pour nos 2 garcons, le sujet de la sexualité est abordé très différemment.

Notre 12 ans est assez timide sur la question, il en parle, semble connaître le sujet, mais l’aborde rarement. Vers 11 ans , il nous a vaguement évoqué, en rougissant,  les ados qui « se touchent » . On lui a donc expliqué que ce n’est pas honteux, beaucoup de garçons et de filles se touchent, qu’il est important de découvrir son corps.  Mais nous avons insisté tout de même sur un point, le plus important c’est la discrétion.

Notre 10 ans, alors là c’est tout le contraire 😉 . Il est d’un naturel très ouvert, taquin, sans complexe, du genre à se balader nu devant nous (contrairement  ses frères et sœurs. Alors la question de la sexualité, ba il en parle très ouvertement, très crûment parfois, avec des détails. Pour lui, il faut donc faire preuve de sérieux et garder notre sang-froid, sans rire. Car il est totalement décomplexé sur le sujet, ca promet.

Pour les 2 petites (4 ans et 18 mois), on ne parle pas de sexualité bien entendu (on a encore quelques années devant nous 😉  ).

Par contre une chose dont nous leur parlons nous, volontairement, c’est des risques encourus s’ils ne se protègent pas (grossesse, mst, ….). On leur a toujours dit, entre autres, que si besoin, nous avons ce qu’il faut ici, à disposition. Mieux vaut prévenir que guérir, on ne sait jamais.

Voilà, parler de la sexualité avec nos enfants est une chose qui se fait ici assez naturellement.

C’est au coup par coup, quand ils nous posent des questions, ou en fonction de la situation, de ce qu’ils peuvent voir et/ou entendre, sur le net ou à la télé, malgré notre attention.

Et vous, vous abordez le sujet de la sexualité avec vos enfants ?

*#*#*#*#*#*#*#*#*#*
Pensez à commenter cet article
à Bientôt
Félie et sa famille, en route vers une vie plus simple
**********

Laisser un commentaire