En famille

Ses paroles si blessantes parfois

Hier soir, ma grande m’a blessé. Oui les ados ne savent pas prendre de pincette, ça sort comme ça vient, et parfois souvent ça fait mal. En même temps, les chiens ne font pas des chats, mon homme et moi sommes un peu comme ça, on dit ce qu’on pense tout haut, sauf qu’on est adulte et qu’on sait faire la part des choses.

Mais voilà hier j’étais fatiguée, le dos tout tordu par des courbatures, et boulot oblige, j’ai dû passer ma journée devant l’ordi, pour ne rien arranger. La journée fût « classique », les 2 garçons ont été jouer dehors avec leur petit sœur , pendant que la grande a passé sa journée dans la maison, à s’occuper gentiment de bébé quand je lui demandais, et à surfer sur l’ordi le reste du temps (chose qu’elle n’a jamais le droit de faire).

Elle a fait des emplettes virtuelles, craqué sur le site WISH et décidé de passer une commande, ce que j’ai refusé en lui expliquant que je voulais d’abord en parler à son père et voir les modalités de livraison etc, car je ne connais pas bien le site. Je lui ai aussi rappelé qu’elle n’avait plus d’argent et que, comme elle le sait depuis quelques jours, on  fait gaffe jusqu’à la fin de mois côté budget.

Et ça a été le drame, elle a boudé, comme à son habitude, mais rien de grave. Elle a recommencer quelques minutes plus tard à faire sa malheureuse, en essayant de négocier encore, mais en vain.

Puis mon homme est rentré, bien plus tôt que d’habitude, vers 17h30 et elle n’a pas tardé à lui en parler. Et comme la réponse n’a pas été dans son sens, c’était reparti pour les grimaces et les yeux levés vers le ciel en soupirant.

Vers 18h30 je me suis arrêtée de bosser car mon homme m’appelle depuis la salle de bain : la première dent de choupette est sortie !!! 😉

Alors je tente de prendre une photo et la publie sur Instagram. Et là ça été la goutte d’eau, la parole blessante, comme quoi je ne publie QUE  des photos de Choupette et qu’il n’y a qu’elle qui compte.

Ça m’a écœuré, quelle ingratitude, c’était injuste, d’autant qu’elle refuse que je la prenne en photo si elle n’est pas coiffée, maquillée, etc…

En temps normal ça passe, je sais que c’est un cap à passer, mais pas hier soir. Ça m’a atteint, moi qui sacrifie tellement de choses pour eux, parce que je le veux c’est certain, mais c’est si banal pour elle. Tout lui est dû, elle n’a plus qu’une phrase à la bouche « de toute façon je suis l’aînée alors vous en avez rien à foutre« .

On joue le jeu, on partage de plus en plus de choses avec elle, je discute avec elle plus qu’avant, on cède à certains de nos principes, on accepte de faire des séances de sport avec elle le dimanche matin alors qu’on avait décidé que c’était NOTRE moment à mon homme et moi, et tout ça pour s’en prendre plein la gueule?

Alors oui, hier j’ai été susceptible et lui ai dit le fond de ma pensée, que ce n’était pas la peine de m’adresser la parole jusqu’au soir pour tenter une rallonge de temps pour le portable ou négocier une soirée télé, j’étais en colère et déçue, elle a abusé.

déception

J’ai sûrement mal réagi, mais c’est comme ça, fallait que ça sorte. Parfois, j’en ai assez de n’être QUE celle qui bosse depuis la maison et qui donc a soi-disant le temps pour tout, alors que je jongle comme une dingue pour tout concilier.

Fort heureusement, je ne suis pas rancunière, elle n’est qu’une ado, aussi adorable que méchante parfois, et je l’aime.

*#*#*#*#*#*#*#*#*#*
Pensez à commenter cet article
à Bientôt
Félie et sa famille nombreuse au naturel
**********

0 thoughts on “Ses paroles si blessantes parfois

  1. Ton histoire me rappelle de nombreuses où c’était moi cette ado colérique qui testait les limites non stop.
    Je me suis rendue compte bien plus tard du mal que j’avais causé durant cette période et m’en suis excusée par la suite. Ce n’est qu’un mauvais moment à passer (je sais, facile à dire, dur à vivre!).

  2. Courage! On a tous été cette ado… Non? Enfin moi je l’ai été et si je pouvais dédire tout ce que j’ai dit à mes parents car j’étais mal dans ma peau et en colère… Tout ça pour dire que je n’ai vraiment, mais alors VRAIMENT pas hâte que Bébou grandisse… Elle a déjà un caractère suffisamment trempée à 2 ans!

  3. Quand elle grandira, et qu’elle aura une vie de famille, elle s’en mordra les doigts. J’étais comme elle ado, j’ai balancé pas mal de vacherie à mes parents parce qu’ils m’interdisait certaines choses, et maintenant que je suis adulte, je le regrette et me dit que j’étais bien stupide à l’époque

  4. parfois une preuve d’amour c’est aussi de montrer les limites. et toute leur vie durant les enfants testent cette limite. mine de rien cela leur montre que l’on les écoute et que l’on fait attention à eux
    Et puis re mettre un peu les choses dans leurs contextes fait du bien aussi

    courage avec ado 😀

  5. La mienne n’ayant que 6 mois j’ai le temps de voir venir mais je me rappel très bien de mon adolescence et j’étais une grosse chieuse ! A 13 ans j’aurais voulu avoir les mêmes droits et libertés qu’une fille de +16ans. Oui mais voilà mes parents n’étaient pas d’accord et je peux te dire que parler à coeur ouvert comme tu l’as fait c’est le meilleur moyen pour te faire comprendre et de faire ressentir ta déception ,c’est à ces moments là que je réfléchissais le plus sur mon comportement ! Autre chose, la prochaine fois qu’elle te fait le coup du calimero (ah oui c’est sur il y’en aura d’autres ! désolé !) fait lui la liste de choses que tu fais pour elle et demandes lui si tu dois t’abstenir à l’avenir puisque tu fais soit disant rien pour elle … parole de chieuse ça marche !

Laisser un commentaire